BOYCOTTONS l’Espagne !

 

Et maintenant il faut dire "çà suffit !"

 
Tous les ans 30.000 chiens sont tués avec des méthodes cruelles dans les chenils communaux (perreras) du royaume d'Espagne.
 A la tuerie des chiens s'ajoutent les tueries d'autres animaux massacrés tous les ans pour des jeux (des corridas : 10 000 toros) ou des féroces et cruelles fêtes locales (50 000) où les animaux sont tués dans le seul but "d'amuser" le public. Tout ceci y apparaît insensé et honteux d'abord par le fait que c'est en totale violation des réglementations européennes de protection des animaux et en particulier les réglementations qui défendent les droits des chiens errants et reçus dans les chenils et qui sont défendus maintenant dans beaucoup de pays .
 
 En Espagne un chien est tué après seulement dix jours de détention dans une chenil communale et, dans beaucoup de cas, même les communes espagnoles payent autour des 60 euro pour garantir la suppression du chien. Il y a très peu chiens qu'on sauve de cette fin cruelle et très souvent beaucoup d'entre eux finissent ensuite dans les centres d'expérimentation et de vivisection pour être soumis à des expériences qui "en rallongent la vie" mais en même temps les souffrances.
Une très petite partie est en outre adoptée par des volontaires Italiens et Français qui ramènent en Italie et en France un petit nombre de chiens qui finissent en familles, qui les adoptent affectueusement en les sauvant des chambres à gaz ou encore pire des laboratoires de vivisection répandus dans les pays du nord de l'Europe.
 
Et maintenant il faut dire "çà suffit !" de manière concrète à ce massacre qui se produit dans un pays adhérant à l'Union Européenne, où les chiens sont tués en totale violation des réglementations européennes de protection des animaux.
 
Une campagne de sensibilisation est lancée et  invite tous les amoureux des animaux À BOYCOTTER les CONGÉS PROCHAINS EN ESPAGNE et à écrire un email de protestation à l'Ambassade Espagnole de leur pays et aux Consulats Généraux des grandes villes.
En outre le président national de AIDAA Lorenzo Croix a envoyé une lettre au Ministre du Tourisme Italien Michela Brambilla et au sous-secrétaire à la Santé Francesca Martini pour qu'ils interviennent de manière décisive auprés de leurs collègues des Espagnols pour mettre fin à cet aveugle massacre des chiens Espagnols
 
Voici le texte de base du courrier que vous enverrez à  :
 
"MONSIEUR L'AMBASSADEUR,
 
LE MASSACRE DES CHIENS ESPAGNOLS TUÉS EN PERRERAS TOUS LES ANS EST UNE HONTE INDIGNE DU PEUPLE ESPAGNOL, ARRÊTONS CE MASSACRE.
JE VOUS SIGNALE QUE TANT QU' UN SEUL CHIEN ESPAGNOL SERA TUÉ EN PERRERAS PARCE QUE ERRANT OU MALADE, MOI ET MA FAMILLE NE METTRONS PAS PLUS LES PIEDS SUR LE SOL ESPAGNOL POUR NOS VACANCES ET NOUS DEMANDERONS à NOS AMIS D'EN FAIRE AUTANT".
 
Nom, Lieu d'habitation et signature
 
source : http://www.lepost.fr/article/2010/05/16/2075144