Le massacre des PODENCOS

Chaque année, c'est plus de 50 000 podencos qui sont massacrés en Espagne !

 

Ce noble chien descendant du tesem (chien des pharaons) est pourtant l'un des plus intelligent, sensible, amical, social, loyal et fidèle compagnon que l'homme puisse rêver d'avoir. Cependant, l'Espagne n'hésite pas à laisser faire ce massacre sachant que ces admirables chiens sont torturés, mutilés, affamés, battus, pendus, castrés à vif, amputés, abandonnés, etc…………etc…………au nom d'une soi-disant coutume ancestrale.

Les podencos arrivent par milliers dans les perreras ( fourrière d'état) : ils ne sont même pas proposés à l'adoption, rarement diffusés et, sacrifiés bien avant le délai légal. En général, les podencos sont euthanasiés entre le 10ème et le 20ème jour suivant leur  entrée en perrera. Pourquoi ?
Parce que cette race méconnue n'est pas à la mode, parce que ces chiens sont ridicules avec leurs grandes oreilles, parce que personne ne veut les adopter, parce que……

Inutile donc de les nourrir et autant s'en débarrasser le plus rapidement possible

Alors qu'on m'accuse encore d'exagérer les faits, j'ose publier sur ce site, une vidéo montrant quelques podencos espagnols ayant eu un contact avec…voyons,…comment s'appelle t-il déjà ?
Ha oui, avec l'humain !

A tous les septiques, à tous les "je ne crois que ce que je vois", regardez cette vidéo et imaginez leur douleur, leur souffrance, leur désespoir. Imaginez ce qu'a pu ressentir ce podenco pelé à vif, comme une orange ; cet autre brûlé à l'acide ; celui-ci castré a vif pour avoir été puni d'aimer une jolie fifille.
Ayez le courage de visionner jusqu'au bout et, de nous dire ensuite, que notre combat pour lutter contre cette barbarie et aider ces toutous est inutile..

Nous avons mis l'accent sur cette noble race qu'est le podenco parce que peu de personne leur vient en aide et, lorsque nous offrons un coin de paradis à l'un d'entre eux, nous avons l'impression de gagner une guerre.
N'hésitez surtout pas à adopter un podenco, qu'il soit Andalou, Portugais, Canario ou Ibicenco, vous n'aurez que du bonheur avec lui et, il vous montrera combien son humour est jubilatoire.

Attention aux âmes sensibles et, à déconseiller aux jeunes enfants :