Chenilles processionnaires : un redoutable ennemi pour les chiens et les chats

Chenilles processionnaires : un redoutable ennemi pour les chiens et les chats

ATTENTION, PARTAGEZ CETTE INFORMATION !

Dès la fin de l’hiver, les chenilles processionnaires, qui ont tissé leur nid de soie, représentent un grand danger, tant pour l’homme que pour le chien et le chat ; sur les arbres où elles ont élu domicile, elles causent également d’importants dégâts.

Le principal danger est dû aux poils urticants dont ces chenilles sont recouvertes, ce poil étant relié à une glande à venin. Pour déloger les nids, il convient d’être prudent et de se munir d’un masque et de gants et de toutes les protections possibles, car les poils peuvent voler

Les chenilles processionnaires sont un véritable danger pour nos chiens. Si les chiens entrent en contact avec ces chenilles, même légèrement, leur bouche et leur langue peuvent s’inflamer dangereusement et même se nécroser ! Si vous voyez ces chenilles éloignez votre chien de la zone et prévenez les authoritées. SURTOUT NE LES ÉCRASEZ PAS ! Vous transporterez la toxine avec vous ! Si votre chien entre en contact avec ces chenilles, ammenez le chez un vétérinaire le plus vite possible, il ne faut surtout pas attendre que ça passe. PARTAGEZ pour que tous les propriétaires de chiens soient au courant du danger !

Une urgence vétérinaire

– Le symptôme le plus probant est une atteinte de la cavité buccale. La langue se met à enfler (cela peut prendre plusieurs heures), puis elle se nécrose. Des troubles oculaires peuvent aussi être observés, tout comme le chien ou le chat peut se mettre à baver. Lorsque l’on ouvre la gueule de l’animal, on peut apercevoir que sa langue (ou une partie) est comme grise et/ou ulcérée. 

– Autant dire qu’il s’agit d’une urgence vétérinaire et qu’il ne faut pas perdre une seconde pour consulter. Suivant le diagnostic, il proposera un traitement à base, entre autres, d’anti-inflammatoires, antibiotiques, de pansements gastriques. Une mise sous perfusion peut être nécessaire et parfois aussi le recours à de la chirurgie. On peut rincer la plaie avec beaucoup d’eau, cela est même conseillé, mais il faut ne pas attendre pour aller aux urgences.

– Si l’on ne se rend pas compte rapidement que le chien ou le chat est atteint, la nécrose peut provoquer la perte de toute ou partie de la langue, ce qui empêche par la suite l’animal de s’alimenter ou de boire. C’est en cela que tout diagnostic reste réservé. Certains animaux ont fait la douloureuse expérience d’une rencontre avec ces sales bestioles. Ils ont pu survivre, car soignés à temps… un bout de langue en moins tout de même ! 

chenilles