Assurance chien luxation rotule : réponse immédiate


⇓ Remplissez le formulaire ci-dessous pour recevoir notre meilleure offre ⇓

CONSEILS POUR CHOISIR UNE ASSURANCE MALADIE POUR UN CHIEN.

40% de nos voisins britanniques souscrivent en effet à une assurance pour leur(s) petit(s) compagnon(s). Ils sont bien plus nombreux encore en Suède (80%). Sur le même sujet : Adopter un chien.

Et pour cause, les désagréments de la vie et les dangers divers n’épargnent pas nos animaux. Les frais qui en découlent (opérations, rééducation…) sont dès lors importants et mieux vaut être couvert pour réduire la note. Mais pas n’importe comment. Avant de souscrire à une assurance, il faut en effet définir les besoins de son compagnon. Il n’est pas forcément nécessaire de prendre l’assurance la plus complète, formule chère et pas forcément utile si l’animal est en bonne santé et rarement malade. En définissant au plus vite ce que l’on attend de son contrat d’assurance, on se donne la possibilité de comparer efficacement les différentes offres sur le marché et ainsi, choisir la plus adaptée en termes de rapport qualité/prix.

Assurance pour chien blessé

La première chose à faire est donc de bien vérifier le montant de l’ Ceci pourrez vous intéresser : Assurance chat tanger : simulation en ligne.assurance maladie animaux et les clauses comprises dans le contrat, précisément le plafond de remboursement et les options de prévention (visites de contrôle, vaccins…). Les offres, notamment sur Internet se multiplient et de nombreuses offres low coast sont proposées. L’attractivité des prix cachent souvent le très mauvais remboursement des frais. Les assurances standard ou premium à partir de 20 euros par mois sont déjà plus sérieuses. Ensuite, il faut également être vigilant sur des points comme les garanties limitatives (délais de remboursement, garanties liées à l’âge de l’animal, plafonds de remboursement pour les soins courants…)

La réflexion est donc de mise pour une assurance maladie animauxL’attractivité du prix cache souvent de mauvaises surprises, alors que certaines offres sont très sérieuses et ne coûtent pas beaucoup plus. En France, on voit fleurir de plus en plus de contrats intéressants et les assurances à éviter sont désormais connues. Il faudra néanmoins toujours suivre la démarche expliquée pour trouver le contrat adéquat.

Malheureusement, les accidents avec les chiens et les chats sont encore courants et il n’est pas rare de voir sur la route des automobilistes complètement désemparés après avoir roulé sur un animal sans faire attention ! Mais dans ces cas-là, comment se passe la couverture de l’automobiliste pour l’assurance ?

Comment fonctionne une assurance auto dans le cadre d’un accident avec un animal ?

Si vous êtes dans une situation bien triste d’un cas d’accident avec un animal comme un chien, un chat, ou encore un sanglier, vous devriez alors sans doute vous demander quelles sont les prises en compte des assureurs dans ces cas-là. Dans le cas où vous auriez écrasé un chien, vous devriez tout d’abord savoir si le propriétaire du chien a été identifié ou non, car le fonctionnement des assurances est différent dans ces deux cas. Dans le cas où l’automobiliste est responsable de l’accident, bien souvent ce dernier ne peut pas espérer de couverture de la part de son assurance et il devra payer tous les frais de sa poche. Il peut toutefois recevoir de l’aide dans certains cas avec le Fonds de Garantie des Assurances Obligatoires de Dommages (FGAO) pour des indemnités prévues par la responsabilité civile, qui est quant à elle bien obligatoire pour une assurance automobile. Le maître du chien peut également être indemnisé si l’animal est bien identifié, s’il est responsable de l’accident et dans le cas où celui-ci aurait décidé de souscrire à une assurance pour son chien. Il est bien important de préciser que l’assurance ne peut pas fonctionner si le chien n’est pas clairement identifié. Dans le cas où il n’aurait pas prévu d’assurance pour son chien et s’il n’est pas responsable de l’accident, ce dernier devrait toutefois recevoir des indemnités pour les dommages, avec la responsabilité civile de l’automobiliste qui est responsable. Si vous avez le moindre doute, nous vous invitons à vous rendre sur le site Assuranceendirect.com qui précise tous les détails importants pour la couverture de votre véhicule automobile. En effet, les conditions sont différentes en fonction de l’assurance souscrite par l’automobiliste, et dans bien des cas, certains conducteurs se retrouvent complètement dépourvus après avoir constaté que leur assurance ne leur permet pas de bénéficier de tous les remboursements. Dans le cas où c’est votre chien qui a été écrasé et que vous avez décidé d’entreprendre des démarches, alors voici quelques informations qui pourraient vous aider…

Ceci pourrez vous intéresser :

Que faire si mon chien s’est fait renversé par une voiture ?

Si vous avez un chien et que votre chien a été écrasé, la première chose que vous devrez faire, c’est de signaler le sinistre au plus vite à votre assureur, afin que celui-ci fasse le nécessaire sous 5 jours (bien que cela puisse être différent en fonction des assurances). Malheureusement, selon la responsabilité de l’accident, il se peut que dans certains cas la responsabilité civile ne permette pas d’indemnisation. La seconde chose que vous devriez vérifier au plus tôt, c’est de vous assurer que votre chien était bien sous votre garde ou non. Voir l’article : Assurance animaux jim et joe : réponse dans la minute. En effet, légalement, votre animal doit toujours se trouver à proximité de vous-même afin qu’il puisse répondre si vous l’appelez. On peut par ailleurs préciser que l’article L211-23 du Code rural et de la pêche maritime pourra vous donner de précieux détails si vous avez le moindre doute à ce sujet.

On peut également préciser que dans un autre article du Code pénal, l’article L434-10, il est très clairement dit que l’automobiliste peut bien être puni d’un délit de fuite si celui-ci écrase volontairement ou non un animal sur la route et commet un délit de fuite. A ce sujet, la loi ne plaisante pas sur le sujet car les conducteurs sont soumis parfois à de graves amendes pouvant aller jusqu’à plus de 70 000€, ainsi que 6 points de retrait sur leur permis de conduire. Dans les cas les plus extrêmes, même si ce n’est pas dans la plus grande majorité des cas, il est également possible qu’une peine de prison allant jusqu’à trois ans soit prononcée, et que le permis de conduire soit finalement suspendu complètement pendant 5 ans, y compris pour la conduite des professionnels (c’est à dire avec les camions poids lourds ou encore les taxis par exemple).